power2max at Cape Epic | Daniel Geismayr of Team Centurion Vaude

Depuis le début de 2018, power2max collabore avec Centurion Vaude MTB Team qui fournit des capteurs de puissance NG SRAM. Les capteurs de puissance ont été utilisés dans la compétition de VTT la plus connue et la plus difficile au monde: Cape Epic. Daniel Geismayr et son coéquipier Nicola Rohrbach ont pédalé dans la poussière, le désert, l’eau, les montées et les descentes pour remporter l’étape du prologue et l’étape reine de cette édition 2018 du Cape Epic. Ils se sont révélés parmi les meilleurs coureurs du monde et ont terminé 5e du classement général final. Nous avons eu l’opportunité de discuter avec Daniel de son expérience à Cape Epic.

Daniel Geismayr of Team Centurion Vaude | photo: Team Centurion Vaude

 

power2max: Félicitations pour la victoire de deux étapes et soyez un jour avec le maillot de leader!

Daniel Geismayr (Centurion Vaude): Merci beaucoup! C’était vraiment fantastique de gagner deux étapes et d’être avec le maillot jaune du leader un jour. Malheureusement, nous ne pouvions pas terminer sur le podium général à la fin du Cape Epic, c’était notre objectif, mais maintenant cela reste notre objectif pour les années à venir!

power2max: Que penses-tu de la compétition cette année? Qu’est-ce qui a changé par rapport aux autres années?

Daniel: Tous les rivaux étaient très proches cette année et le niveau global a augmenté. Les étapes sont rapides et n’importe quelle équipe peut gagner une étape ou le classement général. Quand je compare les données de puissance de cette année avec les années passées: ce sont des mondes différents.

power2max: Pourquoi les données de puissance sont-elles si importantes pour vous?

Daniel: Quand j’ai commencé à utiliser un capteur de puissance il y a sept ans, j’ai réalisé que la fréquence cardiaque ne me donnait qu’une orientation basique. J’ai dû ajuster mon entraînement tous les jours pour trouver la bonne zone d’entraînement. Depuis que je me suis entraîné avec un capteur de puissance qui n’était plus un problème. J’ai toujours mes données de puissance exactes et je sais toujours ce que je fais sur le vélo. Cela rend la planification des entraînements beaucoup plus facile.

power2max: Comment avez-vous utilisé votre capteur de puissance dans la préparation de Cape Epic?

Daniel: Au cours des deux dernières semaines avant la course, effectuez des intervalles VO2max très durs pour atteindre la forme de la course. 40 secondes à 550 watts, 20 secondes à 275w et répétez cela pendant 6 à 10 minutes. Après une pause, je répète ce bloc deux ou trois fois.

power2max: Quel rôle a joué le power2max pendant la course?

Daniel: Lors d’une compétition VTT, vous n’avez pas toujours le temps de regarder votre cycle computer. Vous devez être concentré sur le sentier, le trail ou d’autres corridors. Pendant la phase de prologue et pendant de longues ascensions, c’est différent. Ici, l’utilisation d’un capteur de puissance vaut son pesant d’or. Je sais toujours ce que je fais sur le vélo et je suis conscient que je suis capable, donc je peux gérer l’effort parfaitement. De plus, les informations de puissance sont très importantes pour analyser la course. Après chaque étape, nous regardons les données que nous utilisons comme informations, par exemple, pour la nutrition. Nous savons toujours combien d’énergie nous avons consommé pendant la journée et avec quelle quantité de glucides j’ai besoin de remplir mon réservoir.

power2max NG MTB SRAM on the team bike of Daniel Geismayr

 

power2max: Cape Epic 2018, la première année avec le capteurs de puissance power2max NG, votre conclusion personnelle?

Daniel: Pour être honnête, je n’ai jamais pensé à mon capteur de puissance! Mais c’est la meilleure chose qui puisse arriver! Je n’ai jamais eu à penser à la fiabilité ou à l’exactitude des données montrées par mon ordinateur. Cela a juste fonctionné parfaitement! J’ai pu me concentrer sur le pédalage et sur la course qui est la chose la plus importante pour moi.